Décharge de Mellery - Présentation


Mellery est un petit village mi-rural, mi-résidentiel situé dans le Brabant wallon, à une trentaine de kilomètres au sud de Bruxelles.

L’ensemble de la décharge a été divisé en trois zones pour le phasage des travaux de réhabilitation :

  • la zone nord,
  • la zone sud,
  • la zone sud-sud.
De 1982 à 1985, les déchets sont déversés dans la partie sud.

En 1985, débute le remblaiement de la partie nord de la décharge, qui va se poursuivre jusqu'à la mi-1988, date du début de l'exploitation de sa partie sud.

De 1988 à 1989, l'attention des riverains est attirée par deux nuisances : d’une part, la pollution visuelle et olfactive des eaux dans la rue de Thébais en contrebas de la décharge et, d’autre part, les mauvaises odeurs entraînées par les gaz s'échappant de la décharge et canalisées par un chemin creux aboutissant au centre du village. La population constitue alors un comité de défense très actif, le CADEV.

En 1989, la direction de Charleroi du Service de prévention des pollutions industrielles demande à l'Institut d'hygiène et d'épidémiologie une analyse qualitative et quantitative des gaz s'échappant de la couche superficielle de la décharge. Les résultats de cette analyse montrent des émanations gazeuses nocives pour l'environnement, principalement en concentration de benzène et toluène. La décharge est fermée par la Région wallonne.

La réhabilitation débute en 1990 et le dossier est confié à SPAQuE en 1991.

En 1993, des campagnes de prélèvements et analyses sont organisées dans le cadre des investigations des caractérisations et de l’évolution des panaches de pollution.

En 2001, le site de Mellery est inscrit au programme de surveillance environnementale de SPAQuE, axé principalement sur le suivi analytique de la qualité des eaux souterraines et sur l’aspect visuel.

En 2003, suppression du traitement du biogaz en torchère au profit d’un système de traitement par filtration sur charbon actif. De cette manière, la post-gestion du site peut garantir la sécurisation totale du village par la mise en dépression permanente du massif de déchets et le traitement des organiques volatils qu’il contient.

En 2015, des panneaux photovoltaïques ont été installés pour faire fonctionner les diverses installations de la décharge.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la fiche site web Décharge de Mellery.

 

 

Haut de page
Suivre

Spaque en video